Kaolack: Le Cemga appelle à "un engagement de tous" contre la menace terroriste
Source : APS : Dernière Mise à jour : 15/12/2015
Lu : 473 fois
Le chef d’Etat-major général des armées (CEMGA), le Général de corps d’armées, Mamadou Sow a appelé, lundi à Kaolack, à ‘’un engagement de tous’’ contre la menace terroriste, estimant, que la guerre contre le terrorisme ne peut être gagnée seulement par l’outil militaire.
‘’Le terroriste est une menace globale qui nécessite un engagement de tous et non pas seulement de l’armée’’, a déclaré le général Sow au terme de la cérémonie d’installation du nouveau commandant de la zone militaire n° 3, le colonel Antoine Koré.
‘’C’est au sein des populations que résident les terroristes, les populations sont partout et circulent partout où il n’y a pas de militaire. Donc, dans la prévention contre la menace terroriste, chaque citoyen doit être une sentinelle pour les autres parce qu’il y va d’abord de sa propre sécurité, de celle sa famille et celle des autres’’, a-t-il expliqué.
‘’Les populations sont bien placées pour apporter des renseignements, des informations aux forces de défense et de sécurité sur toute menace ou danger terroriste perçu au sein de la société’’, a-t-il ajouté.
‘’En définitif, a-t-il insisté, je dirais que pour prévenir le terrorisme, il faudrait un engagement de chaque citoyen, de toutes les populations et pas seulement de l’armée’’.
‘’L’outil militaire tout seul ne pourra pas vaincre le terrorisme’’, a-t-il fait savoir, soulignant, que le rôle d’information des populations particulièrement des villages frontaliers est extrêmement important dans de combat.
Il a souligné que "les terroristes procèdent toujours par surprise et pour ne pas être surpris, il nous faut prévenir. Donc, lutter contre le terrorisme c’est faire de la prévention et de ne pas être dans la réaction’’.
Le CEMGA a précisé que "concernant l’armée, des mesures préparatoires sont prises pour permettre à nos forces d’anticiper sur d’éventuelles menaces à partir des renseignements parvenus ou obtenus pour empêcher les dangers".
Dans le cas contraire, a-t-il indiqué, "c’est-à-dire dans des circonstances où la menace n’a pu être évitée, nous avons les capacités de réagir très rapidement pour endiguer la menace’’.
‘’Ce dispositif est mis en place’’, a assuré le général Sow.
Le nouveau commandant de la zone militaire numéro 3, Antoine Koré a soutenu, de son côté, que pour ce qui est de sa zone qui couvre Fatick, Kaolack et Kaffrine des stratégies défensives contre le terrorisme sont mises en place en liaison avec l’Etat-major et les autorités administratives des trois régions concernées.
‘’Les stratégies sont en place et on ne cherche qu’à les améliorer après chaque expérience. Le combat contre la menace terroriste s’inscrit dans l’anticipation. Nous n’attendons pas que l’ennemi tombe sur nous pour réagir, nous anticipons sur toutes les informations ou renseignements reçus’’, a-t-il expliqué.
‘’La menace terroriste est devenue une menace principale particulièrement dans la région de Kaolack où il y a eu des arrestations de présumés proches de terroristes. Donc, elle est là et nous demandons à la population de participer à la préservation de leur sécurité à partir d’un partage de renseignements’’, a lancé le colonel Antoine Koré.



Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>