Financements occultes au Sénégal : comprendre les aveux de Lamine Diack
Source : Jeune Afrique : Dernière Mise à jour : 18/12/2015
Lu : 591 fois
La corruption au sein de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a-t-elle servi à financer une campagne électorale de l’opposition à Abdoulaye Wade au Sénégal en 2012 ? C’est en tout cas ce qui ressort des aveux à la justice française de l’ancien président de l’IAAF, Lamine Diack, dont Le Monde s’est procuré les déclarations.

Dans ses aveux aux enquêteurs français de l’Office central de lutte contre les infractions financières et fiscales, le Sénégalais, ancien président de l’IAAF, mis en examen pour »corruption passive » et « blanchiment aggravé », explique notamment comment il a reçu de l’argent de la part de la fédération russe à des fins politiques.

« Il fallait à cette période [lors des élections législatives et présidentielle de 2012, NDLR] gagner la « bataille de Dakar », c’est-à-dire renverser le pouvoir en place », a ainsi déclaré Lamine Diack. « J’avais donc besoin de financements pour louer les véhicules, des salles de meetings, pour fabriquer des tracts dans tous les villages et tous les quartiers de la ville [et] c’est (Valentin) Balakhnichev [le président de la fédération russe] qui a organisé tout ça », détaille l’ancien maire de Dakar.



Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>