Le taux de bancarisation élargi évalué à 48% en 2014 (BCEAO)
Source : APA : Dernière Mise à jour : 18/12/2015
Lu : 506 fois
Le taux de bancarisation élargi (TBE), qui correspond au taux de bancarisation strict intégrant les données des systèmes financiers décentralisés (SFD) est ressorti à 48% en 2014, a révélé jeudi à Dakar M. Mamadou Camara directeur national de l’agence principale de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pour le Sénégal.


M. Camara s’entretenait avec la presse sur l’inclusion financière à l’issue d’une rencontre qu’il a eue avec les directeur généraux des banques et établissements financiers.

« Quant au taux de bancarisation strict (pourcentage de la population adulte détenant un compte dans les banques, postes, caisses d’épargne et le trésor), il est de 21% à fin 2014 », signale M. Camara.


Il a en outre révélé que des travaux visant la prise en compte des effets de la multi-bancarité sur les taux d’utilisation des services bancaires (correspondant au TBE complété des données des émetteurs de monnaie électronique) sont en cours à la BCEAO.

Concernant l’accès aux points de services bancaire, le Directeur national de la BCEAO pour le Sénégal estime que le taux de pénétration démographique est passé de 2 points pour 10.000 adultes en 2005 à 31 points pour 10.000 adultes en 2014.

En revanche, le taux de pénétration géographique ( nombre de points de services au Km2) se situe à 130 points pour 1.000 km2 contre 5 points pour 1.000km2 en 2015.

De l’avis de M. Camara, la finalisation de certains projets en cours permettrait de renforcer l’inclusion financière au Sénégal.

C’est le cas notamment de la mobilisation de ressources financières pour la mise en œuvre de la version actualisée du projet mobile banking mutualisé, de la poursuite du programme d’éducation financière ou encore de la finalisation du processus de formulation et d’adoption de la nouvelle lettre e politique sectorielle de la microfinance et de son plan d’action 2016-2020.

L’inclusion financière est reconnue comme un moyen efficace pour lutter contre la pauvreté et favoriser une croissance forte et inclusive.



Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>