Abdou Karim Sall, Dg de l’Arto sur les accusations du Pds: "Oumar Sarr et cie doivent présenter des excuses aux Sénégalais et ..."
Source :  Sud Quotidien : Dernière Mise à jour : 21/12/2015
Lu : 932 fois
Attristé et choqué par le «lynchage et le matraquage» dont ont fait l’objet le chef de l’Etat, Macky Sall et l’Alliance pour la République (Apr), concernant l’affaire Lamine Diack, du nom de l’ancien président de l’IAAF, le directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) est sorti de sa réserve pour fustiger les responsables du Parti démocratique sénégalais (Pds) et ses alliés. En marge de la formation et du partage avec les journalistes sur les secteurs régulés par l’Artp, tenu à Saly les 19 et 20 décembre dernier, M. Sall a réclamé des excuses publiques de la part d’Oumar Sarr et de sa bande dite de « comploteurs ».

S’étant démis de son manteau de directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), pour porter celui de Coordonnateur des cadres du département de Pikine de l’Alliance pour la République (Apr), Abdou Karim Sall s’est prononcé sans ambages sur les accusations portées contre le président de la République, Macky Sall, dans l’affaire de corruption qui touche Lamine Diack, ancien président de l’IAAF.

Très en verve contre la demande formulée par Omar Sarr, Sg national adjoint du Parti démocratique sénégalais (Pds), notamment la démission du président Macky Sall, Abdou Karim Sall se dit «choquer et attrister par ce qui s’est passé en termes de matraquage et de lynchage dont nous avons été victime». Se prononçant en effet en marge de la formation et du partage avec les journalistes sur les secteurs régulés par l’Artp, tenu à Saly les 19 et 20 décembre dernier, M. Sall a trouvé que «c’est triste qu’Oumar Sarr et le parti Rewmi, à travers une certaine presse puissent se prononcer à longueur de journée pour insulter les Sénégalais et Sénégalaises».

Ainsi donc, le responsable politique de l’Apr à Mbao estime qu’il est nécessaire que «s’il reste un tout petit peu de dignité à Oumar Sarr et à sa bande de comploteurs, de présenter publiquement des excuses aux Sénégalais et au Président». Cela, dans la mesure où, pense-t-il, «aujourd’hui, dans leur petits souliers, ils doivent avoir mal après la déclaration de Lamine Diack qui blanchit totalement le président de la République, mais également notre parti».

A son sens, le coordonateur du Pds est allé très vite en besogne en se basant sur «des mensonges» pour demander à un président élu régulièrement au suffrage universel de démissionner de son poste. Par conséquent, il a demandé à l’opposition, non seulement de «savoir raison garder», mais surtout de «comprendre pour qu’ils puissent avoir la paix, que le président est élu par la grâce de Dieu et ne quittera que par la volonté de Dieu».

Faisant par ailleurs dans le «coup pour coup», Abdou Karim Sall a fait savoir que «pour trouver dans les rangs de l’Apr, de grands voleurs de la trame de Karim Wade, ils peuvent encore fouiller mais ils n’auront pas l’occasion de le trouver».Faisant d’une pierre deux coups, M. Sall a lavé à grande eau son leader et président de parti, en indiquant que «le président de la République est un homme juste, pondéré». Pour lui, «les petites querelles ne l’intéressent pas Macky Sall».



Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>