Lutte contre les falsifications de l’Islam: Macky Sall tend la main aux foyers religieux
Source :  EnquetePlus : Dernière Mise à jour : 14/12/2016
Lu : 835 fois

Le chef de l’État, Macky Sall, qui a inauguré, samedi dernier, la maison des hôtes de Médina Baye (Kaolack) a appelé les familles religieuses à mieux développer l’éducation religieuse chez les jeunes. Ainsi, ils pourront, ensemble, contrecarrer les falsificateurs de l’islam.

Le président de la République veut démasquer les falsificateurs de l’islam. Ainsi, il invite les familles religieuses à l’accompagner dans ce combat. Il a fait cet appel, samedi dernier, à Médina Baye (Kaolack), lors de l’inauguration de la maison des Invités construite dans cette cité religieuse. Macky Sall attend des foyers religieux qu’ils accompagnent les jeunes dans l’apprentissage et la maitrise du Saint coran. Cela, dit-il, pourra permettre à cette frange de la population de pouvoir reconnaître le discours des falsificateurs de l’Islam. ‘’Je vous exhorte, en tant que religieux, à mieux renforcer les enseignements du Coran aux populations.

Nous ne devons pas laisser la place aux falsificateurs et nous avons confiance en vous (famille Baye Niasse) pour que le message soit bien perçu’’, plaide le chef de l’État. Car, à son avis, c’est avec seulement l’éducation religieuse qu’on pourra éviter certaines dérives qui sont monnaies courantes chez les jeunes. ‘’Vous disposez, insiste-t-il, de daaras capables d’inculquer des valeurs de l’islam. Beaucoup d’étrangers viennent ici apprendre le coran. Il est nécessaire que l’on réoriente les jeunes, sachant que des malintentionnés peuvent les détourner des valeurs de l’islam’’.

Toutefois, le Président Sall admet qu’il revient à l’Etat d’appuyer les villes religieuses dans leur mission en les dotant de lieux dignes de ce nom. Le khalife de Médina Baye, Cheikh Akhmed Tidiane Ibrahima Niasse, par la voix de son porte-parole, Amadou Samb, a rappelé, à cette occasion que les confréries religieuses, au delà de leur fondement spirituel et philosophique, assurent un rôle primordial dans le processus de création de richesses. L’impact des cérémonies religieuses comme le Gamou, avoue-t-il, n’est plus à démontrer. Amadou Samb a magnifié le service public de l’Etat qui consiste à soutenir l’enseignement citoyen et religieux aux Sénégalais. ‘’Votre programme de modernisation des cités religieuses a permis de réconcilier l’héritage que porte nos foyers traditionnels avec les exigences de cité moderne, grâce à une urbanisation bien faite et la réalisation d’infrastructures de qualité’’, témoigne-t-il.

Développement du tourisme religieux

Selon le khalife, cette initiative du chef de l’État aura un impact significatif dans le tourisme religieux à Médina Baye. C’est pourquoi, il l’a remercié d’avoir terminé les travaux de la maison des hôtes, une ancienne doléance des fidèles de Médina Baye. Elle est dotée d’un éclairage solaire, d’espaces communs, d’une bibliothèque, d’une salle de conférence de 1000 places, de 10 salles de séminaire et de 80 chambres. Elle porte le nom d’Abdoulaye Bayoro, l’ancien roi de Kano (Nigéria) et premier disciple de Baye Niasse dans ce pays, vers les années 1930.

Les travaux entamés par le khalife de médina Baye, Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niasse à hauteur d’un milliard 300 millions FCFA, ont été finalisés par le chef de l’Etat, Macky Sall, grâce à une enveloppe de 700 millions F CFA. Ainsi, le porte-parole a souligné qu’il est, aujourd’hui, opportun que les cités religieuses disposent de structures pour l’accueil des invités, d’une bonne voirie et d’un système d’assainissement approprié.




Notez cet article :
1
2
3
4
5

 Envoyer cet article à un ami
 Articles du même auteur >>